L’hypnothèque se présente comme un salon d’hypnose poétique.

Cinq transats installés autour d’un dispositif numérique permettent d’écouter au casque, dans la pénombre d’un masque de repos, un paysage sonore électroacoustique mettant en valeur des poèmes d’Alejandro Jodorowsky (La Montagne sacrée, La Danza de la Realidad…).

L’hypnothèque est composée d’un logiciel qui permet, après une phase de relaxation menant au rêve éveillé, de passer d’un état de relaxation à un état de conscience modifié et de parcourir un paysage sonore géré aléatoirement par un programme informatique créé sur Max/MSP (programme de programmation type « page blanche » développé par l’Ircam).

Hypnothèque

L’écoutant choisit le temps qu’il souhaite dédier à son parcours d’écoute. Le logiciel crée un chemin unique parmi les enregistrements des poèmes mixés et augmentés par des univers sonores créés par la compositrice Undae et inspirés par les parcours d’archipels du compositeur André Boucourechliev.

Les textes choisis et les compositions électroacoustiques cherchent à créer un état de conscience altéré qui tend à se rapprocher de l’hypnose, ou tout du moins à un état de veille laissant l’imaginaire parcourir des sensations et des images suscitées par les mots et les sons entendus au casque.

A la fin du parcours, l’environnement sonore se dénoue pour ramener l’écoutant à un état de conscience éveillé.

L’écoutant choisit son temps d’écoute qui peut aller de 7 à 40 minutes.

Création les 16 et 17 janvier 2020 à la bibliothèque de l’INSPE – Lyon
pour les Nuits de la Lecture

2 Replies to “L’hypnothèque”

    1. Bonjour,

      L’hypnothèque est un dispositif en développement pour le moment.
      C’est un dispositif d’écoute musicale et poétique autour des cartes du tarot de Marseille (Jodorowki, Enriquez) d’un genre nouveau que nous appelons Hypnopoésie entre hypnose, poésie, hasard et musique.

      Nous pensons le proposer effectivement en séance individuelle, mais nous avons encore un peu de travail d’ici le mois de mars pour proposer la version définitive.
      Vous pouvez me recontacter à ce moment-là.

      Bien à vous,

      Emmanuel Gulliver Soccodato

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *